Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 19:06

Pour la découverte de la Coupe d'Europe, les lavallois sont particulièrement mal servi : le Dynamo de Kiev. Seul espoir après ce tirage, le match retour aura lieu en Mayenne. D'un autre côté, quitte à faire une courte apparition en coupe d'Europe, autant que ce soit contre un grand d'Europe qui permettra une belle fête à Laval.

 

Le Dynamo de Kiev est un des favoris de cette coupe UEFA 1983-84. Son palmarès est impressionant avec son ballon d'or 1975, Oleg Blokhine. Réserve de l'équipe nationale, vainqueur de la Coupe des Coupes en 1975 et champion d'URSS en 1982, le combat est inégal sur le papier.

 

Le Stade Lavallois quitte l'automne douillet de la France pour se rendre dans le grand froid ukrainien. Malgré quelques complications légales pour passer la douane russe, c'est Henri Bisson qui s'en charge pour négocier et permettre au club de passer les formalités sans encombre.

 

Laval découvre un gigantesque stade, hostile au club mayennais, sauf les quelques mayennais qui ont fait le voyage avec leurs propres véhicules. 49 000 spectateurs accueillent les mayennais pour voir la mise à mort du petit poucet. Il ne peut en être autrement.

 

Dans une partie à sens unique, Laval accepte de subir la pression russe. Les occasions du Dynamo se multiplient mais la défense fait bloc. Jean-Michel Godart, habitué à quelques milliers de spectateurs en division 2, est nullement impressionné. Il multiplie les exploits qui lui permette de maintenir ses buts inviolés.

 

A la surprise générale, aucun but ne sera marqué pendant les 90 minutes. C'est la consternation dans le stade. Le Dynamo devra se qualifier à Laval. L'exploit lavallois a de grandes répercussions en France. Le match retour sera un évènement suivi avec intérêt pour le spectacle, mais également pour l'enjeu.

 

 

LA FEUILLE DE MATCH :

 

le 14 septembre 1983 à Kiev :

DYNAMO KIEV - LAVAL : 0-0 (0-0) ; 49 000 spectateurs ; Arbitre : M. Goeksel (Turquie)

Avertissements : Séné (83') à Laval, Klhus (89') à Kiev.

DYNAMO KIEV : Mikhailov - Lozinski, Kuznetsov, Baltacha, Tchernikov - Burjak (Zavarov 64'), Bal, Demianenko - Khlus, Evtuchenko, Blokhine ; ent : Morozov

LAVAL : Godart - Pérard, Sorin, Bozon, Miton - Rabier, Goudet, Souto - Jank, Séné (Buigues 85'), Stéfanini ; ent : Le Milinaire.

 

 

LE MATCH EN IMAGES :

 

Un grand merci à VITALI pour ces photos issues de la presse russe

 

 

kievlaval1

 

 

 

 Ca chauffe pour la défense lavalloise. Bozon est là pour couvrir Sorin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

kievlaval2

 

 

 

 

Souto tente de gagner le duel du milieu de terrain

 

 

 

 

 

 

 

 kievlaval4

 

 

 

 

 Blokhine est dépité mais il reste sous la vigilence de Pérard. Au premier plan, Zavarov.

 

 

 

 

 

 

 

 

kievlaval3

 

 

 

 Il était improbable pour Miton de se frotter un jour à un géant comme Blokhine.

 

 

 

 

 

 

 

 kievlaval5

 

 

 

 

 Blokhine domine dans les aires. Il aura tout tenté pour prendre les lavallois en défaut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REVUE DE PRESSE :

 

 

lavalkiev4lavalkiev5lavalkiev7lavalkiev8 

 

 ONZE présente les ambitions européennes lavalloises et leurs adversaires du Dynamo Kiev

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by footalaligne - dans COUPE D'EUROPE
commenter cet article

commentaires

Contact

Supporter du Stade Lavallois ou amateur de football, je vous invite à jouer les prolongations par vos suggetions, demandes de renseignements ou juste pour discuter...

Contactez moi en activant ce lien : CONTACT

Catégories