Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 17:37

Jean-Luc ARRIBART a découvert le football en Bretagne. Originaire de Rennes, il y est né le 9 mars 1955.

Son premier succès avec le Stade Rennais est la Coupe Gambardella en 1973, avec Pierrick Hiard, Jean-Paul Rabier et Christian Gourcuff contre le voisin de l'AS Brest.

Jeune milieu de terrain, il intègre l'équipe fanion du Stade Rennais en 1974-75 (1er match à Reims le 01/12/1974) au côté de Le Floch et Anafal.

Après 3 matches en division 1, il accompagne le club dans sa descente en Division 2.

Cette descente lui profite puisqu'il devient en fin de saison un des titulairesreannais. Il navigue encore entre le milieu de terrain et la défense. En 1975-76, il contribue à la remonter du club parmi l'élite.

Cette nouvelle saison en Division 1 est denouveau difficile pour Rennes qui redescend à nouveau. jean-Luc termine meilleur buteur du club avec 6 buts.

Il devient titulaire indiscutable mais il doit attendre la seconde partie de la saison 1977-78 pour se spécialiser comme défenseur central.

 

Il arrive donc à Laval en 1978-79 pour occuper une place de titulaire. Il restera 3 ans en Mayenne et sera extrêmement régulier dans ses performances.

Il est associé à Jacques PERAIS en défense centrale et permet au club de se maintenir malgré une défense perméable (73 buts contre).

En 1979-80, les automatismes sont en fin trouvés avec Perais et Furlan et permet au club d'accéder à la 12ème place en encaissant que 55 buts.

Sa dernière saison se termine mal. il ne participe pas au 10 derniers matches de Laval et est remplacé progressivement par Michel SORIN. Il était associé cette année-là avec Patrice BOZON.

 

Jean-Luc ARRIBART quitte le club pour rejoindre Reims en Divsion 2. Le Stade de Reims bataille pour retrouver son palmarès d'antan mais peine à occuper le haut du tableau.

Jean-Luc participe au barrages en 1982-83 mais échoue aux portes de la Division 1 contre Nîmes.

Un nouvel échec en 1983-84 l'oblige à changer de club pour retrouver la Division 1.

Un jeune entraîneur, Arsène WENGER, lui fait confiance pour assurer la conduite de la défense de Nancy. Il sera associé à Albert CARTIER. Pendant 2 saisons, ils permettront au club de se maintenir parmi l'élite.

Jean-Luc ARRIBART quittera Nancy pour Orléans où il terminera sa carrière.

 

 

SON PALMARES :

 

SAISON CLUB DIVISION NB MATCHES NB BUTS
1986-87 ORLEANS 2 19 2
1985-86 NANCY 1 36 1
1984-85 NANCY 1 38

2

1983-84 REIMS 2 34

6

1982-83 REIMS 2 32

8

1981-82 REIMS 2 24

2

1980-81 LAVAL 1 27 1
1979-80 LAVAL 1 31 1
1978-79 LAVAL 1 34 0
1977-78 RENNES 2 29 1
1976-77 RENNES 1 28 6
1975-76 RENNES 2 17 2
1974-75 RENNES 1 3 0

(source : www.footballdatabase.eu)


ICONOGRAPHIE :

 

arribart8182 

 

 

Sous le maillot de Reims en 1981-82

 

 

 

 

reims8283

 

 

 

 

 Capitaine de l'équipe de Reims 1982-83 (avec Pierre LECHANTRE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

arribart84

  arribart85

 

 

 

L'époque nacéenne en 83-84 et 84-85

Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 15:58

Rien ne prédisposait Erwin Kostedde à rejoindre un jour le Stade Lavallois.

Cet ancien international allemand (3 sélections) arrivait en Mayenne avec une élogieuse carte de visite.

 

kostedde4

 

A 21 ans, il découvre la Bundesliga à Duisbourg. Rapidement repéré, il émigre vers le Standard de Liège. Sous les ordres de René Hauss, il deviendra un attaquant redouté.

Son plus grand exploit est d'avoir éliminé le grand Real de Madrid en Coupe des champions.

 

Il revient en Allemagne à partir de 1971 avec 3 titres de champion de Belgique et 1 de meilleur buteur. 4 ans au Kickers Offenbach lui ouvrent la porte de la sélection allemande. 3 sélections sans but.

  

Erwin Kostedde

 

 

Moins performant en bundesliga, il rejoint Union Solingen avant d'espérer retrouver de meilleures sensations au Standard.

A 33 ans, il relancera finalement sa carrière en arrivant à Laval. Meilleur buteur du championnat avec Onnis (21 buts), sans jamais s'entraîner avec le club. Il navigue entre l'Allemagne et Laval pour participer chaque week-end aux matches de Division 1.

   

Il terminera sa carrière au Werder de Brême avec Klaus JANK et Uwe REINDERS.

 

 

SON PALMARES :

 

 

SAISON CLUB DIVISION NB MATCHES

NB BUTS

 1982-83 OSNABRUCK (RFA)  30  12
 1981-82  WERDER BREME (RFA) 1    
 1980-81  WERDER BREME (RFA) 2    
 1979-80  LAVAL 1 34 21
 1978-79 STANDARD LIEGE (BEL) 1 16 6
 1978-79 UNION SOLINGEN (RFA) 2    
 1977-78 BORUSSIA DORTMUND (RFA) 1   6
 1976-77 BORUSSIA DORTMUND (RFA) 1   11
 1975-76  HERTA BERLIN (RFA) 1 15  12
 1974-75 KICKERS OFFENBACH (RFA) 1 31 18
 1973-74 KICKERS OFFENBACH (RFA) 1 33 14
 1972-73 KICKERS OFFENBACH (RFA) 1 29 19
 1971-72 KICKERS OFFENBACH (RFA)      
 1970-71 STANDARD LIEGE (BEL) 1 33 33
 1969-70 STANDARD LIEGE (BEL) 1 16 8
 1968-69 STANDARD LIEGE (BEL) 1 18 14
 1967-68 DUISBURG (RFA)  1 19 5
 1966-67 SC PRUSSEN MUNSTER (RFA)      
 1965-66 SC PRUSSEN MUNSTER (RFA)      

(source : Wikipedia)

 

 

REVUE DE PRESSE :

 

 

Retrouvez le renard des surfaces qu'est Erwin KOSTEDDE contre le Bayern de Munich :

 

http://www.youtube.com/watch?v=niLW3Eo4hwA

 

 

Admirez le sens du but de Kostedde lors de ce match du championnat allemand (3èbut de l'équipe rouge) :

 

http://www.youtube.com/watch?v=WL6b3n84uFc

 

 

kostedde3 1969 

 

  1970, le REAL est victime du Standard de Liège (source : Miroir du Football)

 

 

 

 

kostedde1

 

 

 

            Erwin a déjà une réputation de buteur (source : Miroir du Football)

 

 

 

 

kostedde2

 

 

 

              L'improbable réussite à Laval (source : France Football) 

 

 

 

 

 

  

Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 23:56

Il n'aurait jamais dû finir sa carrière ainsi. Attaquant de classe internationale, élégant, Christian COSTE découvre le football dans la même région que Jacky Vergnes, dans l'Hérault.

Né le 23/02/1949 à Saint Christol, il entame sa carrière professionnelle à Alès en Division 2. Puis, il rejoint son languedoc natal en signant à Sète, toujours en Divison 2.

En cours de saison 1973-74, il rejoint Lille et contribue à monter le club en Division 1.

A 25 ans, il découvre enfin la Division 1. Entre Lille et Reims, il connaîtra 4 superbes saisons avec au minmum 13 buts par saison.

Rapidement, il rejoindra l'équipe de France en 1974. Au total, il portera 5 fois le maillot tricolore et marquera 2 buts.

 

 

coste79

 

Après une belle saison en 1977-78 à Reims, il signe à Laval. L'année 1978-79 sera encourageante mais peu efficace : seulement 4 buts en 21 matches.

En 1979-80, Christian Coste sera dans l'ombre de Kostedde. Il ne jouera qu'un seul match en Division 1. Il rejoindra Thonon en Division 2 en cours de saison avant de finir sa carrière en Suisse.

Après avoir démarré assez tardivement comme professionnel, sa carrière présente un goût d'inachever.

 

 

SON PALMARES :

 

 

SAISON CLUB DIVISION NB MATCHES NB BUTS
1981-82 THONON 2 32 9
1980-81 THONON 2 30 12
1979-80 THONON 2 30 10
1979-80 LAVAL 1 1 0
1978-79 LAVAL 1 21 4
1977-78 REIMS 1 32 13
1976-77 LILLE 1 31 13
1975-76 LILLE 1 31 19
1974-75 LILLE 1 37 16
1973-74 LILLE 2 23 16
1973-74 SETE 2 10 7
1972-73 SETE 2 30 16
1971-72 ALES 3 26 20

  (source : www.footballdatabase.eu)

 

 

coste1

 

 

 

 

 

 

 

Sous le maillot lavallois, face à Jean-Paul Rabier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

REVUE DE PRESSE :

 

coste2

coste3coste4coste5

 

 

 Reportage sur le nouveau buteur lillois (source : Football Magazine)

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 22:16

Souleymane CAMARA est arrivé à Laval en 1975. Il a fortement contribué à la montée du club en Division 1.

Son parcours professionnel est déjà étoffé quand il arrive en Mayenne. Cette carrière s'est forgée sous la conduite d'illustres entraîneurs.

Tout commence en 1966 à Chaumont. Le club, sous la conduite de Pierre FLAMION, vient d'accéder au championnat de division 2. Il cotoie François HEUTTE, grand attaquant en fin de carrière. Chaumont conservera sa place dans cette division jusqu'en 1969. Souleymane est alors devenu un joueur aguérri.

Pour la saison 1969-70, Camara rejoint le Stade de Reims. Il joue à cette éopque aux côtés de Lucien Muller, en fin de carrière. Il sera à nouveau coaché par un grand entraîneur, Elie Fruchart. Les parcours de Elie Fruchart et Soulaymane Camara seront longtemps associés.

Reims termine 4ème du championnat et accède miraculeusement à la Division 1 à la faveur d'un repêchage inespéré.

 

reims70

 

 

 

 

 

     REIMS 1969-70

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 A partir de 1970-71, Souleymane intègre l'équipe de Dunkerque. Elle sera rapidement dirigée par Elie Fruchart. Après une mise au point entre les deux hommes, Camara devient le pilier de l'équipe jusqu'en 1975.Dunkerque se classera chaque année entre la 4ème et la 9ème place.

 

dunkerque75

 

 

   DUNKERQUE 1974-75

 

 

 

 

 

 

Souleymane n'est pas un très grand buteur mais il est porteur du jeu offensif de son équipe. Dans la discrétion, il sait néanmoins être décisif. Entre Dunkerque et Laval, il marquera 52 buts en 6 saisons, puis 17 buts en 3 saisons de Division 1 avec Laval.

 

En 1975-76, il rejoint Laval. Son association avec Kéruzoré, Smerecki et Tripp vont dynamiter l'attaque lavalloise. Il marque 13 buts pour l'année de la montée en 1975-76.

Consécration suprême pour ce joueur fidèle, il accède à la division 1 en 1976-77.

  

camara78 

Camara contribura à maintenir Laval en Division 1. En 1977-78, il jouera les 38 matches de la saison, preuve de sa régularité et de son professionalisme. Il sera victime en 1978-79 des mauvais résultats de l'équipe et ne jouera que 9 matches en Division 1.

Il terminera sa carrière en France à Montceau les Mines avant de conaître une carrière importante d'entraîneur au Sénégal.

 

camara2

 

 

SON PALMARES :

 

 

SAISON CLUB DIVISION NB MATCHES NB BUTS
1978-79 REIMS 1 10 1
1978-79 LAVAL 1 9 0
1977-78 LAVAL 1 38 11
1976-77 LAVAL 1 26 6
1975-76 LAVAL 2 33 13
1974-75 DUNKERQUE 2 25 8
1973-74 DUNKERQUE 2 33 11
1972-73 DUNKERQUE 2 34 13
1971-72 DUNKERQUE 2 19 4
1970-71 DUNKERQUE 2 23 7
1969-70 REIMS 2 25 6
1968-69 CHAUMONT 2 37 15
1967-68 CHAUMONT 2 28 13
1966-67 CHAUMONT 2 19 3

(source : www.footballdatabase.eu)

 

 

 

REVUE DE PRESSE :

 

 

camara1

 

 

 

  CAMARA, l'homme-orchestre de Dunkerque en 1973 (Source : Miroir du Football)

 

 

 

 

camara3

 

  CAMARA, la joie tardive de la division 1 (Source : France Football)

Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 21:53

Si l'on ressort les photos des années 50 et celles des années 70, la confusion est possible.

Le même gabarit, le même poste. Jean LECHANTRE est l'illustre ailier gauche du grand Lille de la fin des années 40. Il remportera 1 championnat de France en 1946 et 3 coupes de France en 46, 47 et 48. Membre de l'attaque de rêve du LOSC, il accompagnait Tempowski, Baratte, Bihel, Vandooren. Il connaitra également les honneurs de la sélection à 3 reprises.

 

Pierre ne pouvait connaître que le succès. Il nait en 1950 à Lille. Il occupera le même poste que son père : ailier gauche.

Il débute sa carrière à Lille alors que le club vient de descendre en CFA. Le club accède une saison plus tard au championnat de National mais Pierre veut connaître l'élite et rejoint Sochaux en 1970-71. Il marquera 5 buts lors de cette première saison.

 

Son palmarès à SOCHAUX :

1970-71 : 5 buts

1971-72 : 10 buts

1972-73 : 6 buts / 34 matches

1973-74 : 10 buts / 35 matches

1974-75 : 4 buts

 

Il quitte son club de coeur pour arriver vers un club plus huppé : l'AS MONACO. Aux côtés de Delio Onnis, il marquera 4 buts en 36 matches. Cela n'empèchera pas le club de descendre en Division 2 a l'issue de la saison 1975-76.

 

lechantre77

 

Ne souhaitant pas se faire oublier de la Division 1, il rejoint le Stade Lavallois à 26 ans.

Il y passera 3 belles saisons.

Pourvoyeur permanent de ballons pour l'avant centre, il peut également se transformer en buteur, malgré son petit gabarit (1,63m).

 

Son palmarès à LAVAL :

1976-77 : 4 buts / 27 matches (23 tit + 4 remp)

1977-78 : 3 buts / 35 matches

1978-79 : 12 buts / 33 matches

 

lechantre

 

Après ce succès, il rejoindra Lens où il cloturera sa carrière en Division 1. Ilpassera ensuite à Marseille et reims en Division 2. Lechantre était un joueur particulièrement régulier et terminait régulièrement ses saisons à plus de 30 matches.

Il n'a pas forcément eu la carrière qu'il méritait.

 

Après plusieurs expériences d'entraîneur en région parisienne, il s'est spécialisée dans l'encadrement d'équipes nationales d'Afrique et du moyen-Orient.

 

 

SON PALMARES :

 

SAISON CLUB DIVISION NB MATCHES NB BUTS
1985-86 RED STAR 93 2 6 0
1984-85 RED STAR 93 2 28 3
1983-84 REIMS 2 28 3
1982-83 REIMS 2 27 6
1981-82 REIMS 2 25 6
1980-81 MARSEILLE 2 24 3
1979-80 LENS 1 20 2
1978-79 LAVAL 1 33 12
1977-78 LAVAL 1 35 3
1976-77 LAVAL 1 21 4
1976-77 MONACO 2 7 0
1975-76 MONACO 1 36 4
1974-75 SOCHAUX 1 36 4
1973-74 SOCHAUX 1 35 10
1972-73 SOCHAUX 1 34 6
1971-72 SOCHAUX 1 38 10
1970-71 SOCHAUX 1 38 5
1969-70 LILLE   0 0
1968-69 LILLE 2 28 8
1967-68 LILLE 1 1 0

(source : www.footballdatabase.eu)

 

 

REVUE DE PRESSE :

 

 

lechantre3

lechantre2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Football Magazine présente la fierté de son père.

  

 

lechantre1

 

 

 

 

 

 

 

 

 Football Magazine espère la découverte d'un futur champion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lechantre4

 

 

 

 

 

 

 

Pierre LECHANTRE, pilier de l'équipe de CFA en 1969 (source France Football). 

Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 12:04

Jacques (Jacky) ROSE aurait sans doute mérité une plus belle carrière que celle qu'il a réalisée.
Repéré très tôt dans son nord natal par Léon DUGUAUGUEZ, il intègre l'équipe réserve de Sedan pendant son service militaire.
Après une saison qui voit Sedan finir premier du groupe Nord et échoué en phase finale du championnat de CFA, il intègre l'équipe première de SEDAN-PARIS pour la saison 1967-68, à la place de Pierre TORDO parti à Nice.
Il débute sa carrière au côté de Roger Lemerre et José Broissart.
Il conservera cette place pour les saisons 1967-68 et 1968-69.


sedan68

SEDAN en 1967-68 (Source : Cahier de l'équipe)

sedan69.jpg
SEDAN en 1968-69 (Source : Cahier de l'équipe)


Il met ensuite sa carrière entre parenthèses pour la reprendre en 1971.
Mariée à une lavalloise, il frappe au porte du Stade en 1971.
Gardien titulaire dès son arrivée, il accompagne le club dans son apprentissage du National.
Il sera un pilier et un exemple pour les jeunes du club.

rose81
Jacky participe à la montée du club en 1976. Il retrouve enfin l'élite après une parnrhèse de 7 ans.
22 matches en 1976-77, il sera l'inamovible gardien de 1977-78 avec 38 matches joués.
Il contribue grandement au maintien de Laval en Division 1.

rose1.jpg

 "Ca chauffe pour Jacky, face à Parizon"

Jacky aura été le premier d'une lignée des grands gardiens nordistes qui sont venus étoffer les rangs lavallois : Jacky LAMY, Jean-Pierre TEMPET, Jean-Michel GODART, Christophe GARDIE.
Arrivé en 1978-79, Jean-Pierre TEMPET éclipsera progressivement Jacky qui restera fidèle au club en Diviison 3 jusqu'en 1980-81.
Il finira ensuite sa carrière à Béziers en 1983-84.

Il coule désormais une retraite paisible dans la région lavalloise.

 

 

SON PALMARES :

 

SAISON CLUB DIVISION NB MATCHES NB BUTS
1983-84 BEZIERS 2 23 0
1982-83 BEZIERS 2 27 0
1981-82 BEZIERS 2 34 0
1980-81 LAVAL 1 2 0
1979-80 LAVAL 1 5 0
1978-79 LAVAL 1 27 0
1977-78 LAVAL 1 38 0
1976-77 LAVAL 1 22 0
1975-76 LAVAL 2 34 0
1974-75 LAVAL 2 13 0
1973-74 LAVAL 2 19 0
1972-73 LAVAL 2 33 0
1971-72 LAVAL 2 28 0
1970-71 SEDAN 1 2 0
1969-70 SEDAN 1 0 0
1968-69 SEDAN 1 5 0
1967-68 SEDAN 1 37 0
1966-67 SEDAN 1 2 0

(source : www.footballdatabase.eu)


REVUE DE PRESSE :

rose1.JPG




 JACQUES ROSE à l'aube de grandes promesses (Source : Cahier de l'Equipe)

 

Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 17:37

Le méridionnal Jacques Vergnes a rejoint Laval en 1977. Après une année difiicile à Reims, il s'est relancé en terre mayennaise.
Michel Le Milinaire, en fin psychologue, a su redonner confiance à ce renard des surfaces.
Arrivé à 29 ans, il n'est resté qu'une saison à Laval mais il a contribué, avec entre autres Di Caro et Kéruzoré, à maintenir le club parmi l'élite.
Ses 19 buts lui ont permis de se hisser parmi les 10 meilleurs buteurs du championnat.

  

vergnes4

Son exploit lors de cette saison 1976-77 aura été de battre Curkovic à trois reprises et assurer la victoire lavalloise contre Saint Etienne (3-1).

Le détail de sa saison lavalloise :
J1 : 1 but (75')
J3 : 1 but (27')
J4 : 1 but (26')
J5 : 1 but (40')
J6 : 1 but (14')
J8 : 1 but (60')
J9 : 2 buts (63',78')
J17 : 3 buts (49', 58', 85')
J18 : 1 but (87')
J19 : 1 but (70'sp)
J20 : 1 but (20')
J25 : 2 buts (8', 56')
J29 : 1 but (11')
J32 : 1 but (35')
J36 : 1 but (88')

Par la suite Jacky Vergnes s'illustrera à Strasbourg avant de terminer sa carrière dans sa région natale à Montpellier.
Il fait partie des plus grands buteurs du championnat de France avec plus de 150 buts en 15 ans de carrière.

 

 

SON PALMARES :

 

 

SAISON CLUB DIVISION NB MATCHES NB BUTS
1981-82 MONTPELLIER 1 4 0
1980-81 MONTPELLIER 2 27 14
1979-80 MONTPELLIER 2 32 19
1978-79 BORDEAUX 1 20 8
1978-79 STRASBOURG 1 4 1
1977-78 STRASBOURG 1 33 11
1976-77 LAVAL 1 36 19
1975-76 REIMS 1 26 11
1974-75 BASTIA 1 29 13
1973-74 BASTIA 1 17 7
1973-74 NIMES 1 17 5
1972-73 NIMES 1 32 15
1971-72 NIMES 1 34 25
1970-71 NIMES 1 34 27
1969-70 RED STAR 1 25 8
1968-69 RED STAR 1 16 3
1967-68 SO MONTPELLIER 2 23 6
1966-67 SO MONTPELLIER 2 10 2

 (source : www.footballdatabase.eu)

 

  

 

 REVUE DE PRESSE :

 

 
1971-72 : les records nîmois (source : France Football)

vergnes11  vergnes12


1971-72 : 1 sélection = 1 but (source : Miroir du Football)

vergnes5


1976-77 : la vie lavalloise (source : Miroir du Football et Football Magazine)

vergnes2  vergnes3  vergnes8

 

Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 22:11

Grâce à l'action de ses bâtisseurs, parfois dans l'ombre, le Stade Lavallois a atteint l'élite du football français et s'y est maintenu pendant 13 ans. Joueurs ou dirigeants, ils ont apporté leur pierre à l'édifice du Stade.




                  BERNARD MALIGORNE
                  ancien joueur et responsable du centre
                  de formation de 1979 à 1985, entraîneur
                  de1992 à 1995


                  le portrait de Bernard Maligorne




                  LOUIS BECHU
                  ancien joueur puis directeur administratif
                  à partir de 1976
                  Président de 1986 à 1990


                  le portrait de Louis Béchu





                  JEAN BARRE
                  ancien joueur puis entraîneur
                  de 1963 à 1968


                  le portrait de Jean Barré









                  ALAIN DESGAGES
                  ancien joueur
                  ancien président des socios
                  ancien président du club en 2003-04

                  le portrait de Alain Desgages






                  RAYMOND KERUZORE
                  ancien joueur
                  élu joueur du siècle en 2002

                  le portrait de Raymond Kéruzoré



Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 19:05
Deux personnages majeurs ont marqué l'histoire du club. La célébrité du Stade Lavallois est intimement liée à leur personnalité :




          HENRI BISSON
                  président de 1947 à 1987


                  le portrait de Henri Bisson






         
          MICHEL LE MILINAIRE 
                  entraîneur de 1968 à 1992    

                  le portrait de Michel Le Milinaire              



Repost 0
Published by footalaligne - dans LES HOMMES
commenter cet article

Contact

Supporter du Stade Lavallois ou amateur de football, je vous invite à jouer les prolongations par vos suggetions, demandes de renseignements ou juste pour discuter...

Contactez moi en activant ce lien : CONTACT

Catégories