Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 18:56

Cette nouvelle saison 1983-84 qui s'annonce est paradoxale : 1. le club va connaître ses premiers matches en Coupe d'Europe, 2. après 2 saisons à la 5ème place, le club est de nouveau décimé pour attaquer cette saison.

 

De nombreux clubs de l'hexagone s'intéressent aux très bons joueurs du Stade. Victor ZVUNKA quitte le club pour s'engager vers une nouvelle aventure au RC Paris 1 avec sa reconversion à la clé. Jean-Pierre TEMPET intègrera prochainement l'équipe de France après ses belles saisons en Mayenne. Il jouera lui aussi la Coupe d'Europe avec son club de coeur, le RC Lens. Uwe KRAUSE rejoint Monaco et ses super stars après 55 buts marqués à Laval en 3 saisons. Philippe REDON rejoint le FC Rouen pour un nouveau challenge sportif. Abdel BOURREBOU met un terme à sa carrière professionnelle.

 

Pour amorcer cette nouvelle saison, Michel Le Milinaire va devoir à nouveau faire confiance aux joueurs issus du centre de formation. 3 seules recrues arrivent en Mayenne : Jean-Michel GODART en provenance de Noeux les Mines avec une très grosse expérience de la division 2, Klaus JANK en provenance des Kickers Stuttgart et conseillé par Georges TRIPP et Jean-Robert FAUCHER en provenance de l'INF Vichy.Olivier BLINO intègre le groupe professionnel.

 

Cette nouvelle ponction dans l'effectif lavallois va permettre à certains joueurs de s'affirmer comme titulaire. Laval démarre la saison avec l'équipe-type suivante : Godart - Pérard, Bozon, Sorin, Miton - Rabier, Goudet, Souto - Thordarsson, Séné, Stéfanini. Buigues accompagnera régulièrement cette équipe. Cette composition sera également celle qui découvrira la Coupe d'Europe. Plusieurs joueurs vont s'affirmer comme titulaire par rapport à la saison précédente : Sorin, Goudet, Rabier, Souto, Stéfanini et thordarsson. Séné devient le buteur de l'équipe.

   

La saison démarre par un match nul contre St Etienne à domicile. 2 lourdes défaites à l'extérieur vont plonger le club dans le fond du classement. Heureusement, 3 victoires sonsécutives permettent à Laval de finir le mois d'août à la 6ème place, à 3 points du leader surprise Auxerre. Tout va bien pour attaquer la Coupe d'Europe, hormis la blessure de Karl Thordarsson. L'équipe-type est en place, malgré de très mauvais résultats à l'extérieur.

Fin septembre, le club est 7ème mais redescend à la 10 éme place à fin octobre. La fièvre de l'Europe est passée et il faut reprendre les habitutes du championnat. La solidité à Le Basser permet à Laval d'accéder à la trève à la 10ème place avec la 19ème attaque. Jank a remplacé Thordarsson pendant sa blessure et l'équipe-type est restée la même.

 

La fin de l'année apporte son lot de réjouissances. Aux étoiles France Football 1983, Laval est élu club formateur de l'année et Michel Le Milinaire reçoit la récompense d'entraîneur de l'année de division 1. Il avait déjà obtenu ce titre en 1976 en division 2.

 

La saison se déroule de façon régulière, victoire à domicile et défaite à l'extérieur. Cela continue et Laval aborde 1984 à la 8ème place. Le Basser est toujours une forteresse. 6 matches nuls consécutifs ralentissent le bon déroulement du printemps. 9ème place à la 32ème journée. Le Milinaire fait toujours confiance à son effectif en intégrant des jeunes pour compenser quelques absences épisodiques : Paillard, Faucher ou l'epérimenté Felci. L'absence de Souto et Séné en fin de saison va ternir les bons résultats par 3 défaites lors des 3 dernières journées. Laval termine 11ème avec la plus mauvaise attaque et la 6ème défense.

 

En Coupe de France, Laval atteindra un niveau jamais acquis. Après 2 clubs de division 2 éliminés (Angers et Caen), Laval élimine Rouen mais s'incline face à Metz qui sera vainqueur de l'épreuve grâce, entre autre, à Philippe HINSCHBERGER.

 

Les exploits de la Coupe d'Europe et le bon parcours en Coupe de France n'ont pas permis au club d'obtenir d'aussi bons résultats en championnat que les années précédentes. Le club a marqué la France de son empreinte mais les dérives financières du football français avec l'arrivée imminente de deux poids lourds financiers (Lagardère et Tapie) vont durablement modifier la done. D'un football de techniciens, on passe à un football de tacticien financier qui portera préjudice aux clubs comme Laval qui misent sur la formation. Ces dérives amèneront progressivement certains clubs à disparaitre du monde professionnel, après avoir connu la faillite.

 

Une lueur d'espoir pour Laval avec la victoire en Gambardella des juniors du Stade. Les futurs pros Reuzeau, Lambert, Dogon, Le Roux, Blino, Laigneau remportent cette coupe pour la première fois face à Montpellier et ses futures stars : Baills, Ferahoui, Franck Passi et un certain laurent Blanc. L'effectif de Maligorne rejoindra bientôt la division 1.  

 

 

SAISON 1983-84 :

 

         laval8384

                 

                       En haut : Sorin, Stéfanini, Bozon, Séné, Pérard

                       Au milieu : Osmond, Goudet, Guillemet, Souto, Felci, Faucher, Godart, Miton

                       En bas : Le Milinaire, Rabier, Thordarsson, Buigues, Paillard et Jank

 

 

 

D1 11è 36 pts 38j 12v 14n 14d 29 bp 36 bc - 7

 

 

 

JOUEURS (18) : Godart (38 titularisations + 0 remplacement), Miton (36+1), Goudet(35+3), Bozon (35+0), Pérard (34+2), Sorin (34+1), Rabier (34+0), Séné (32+0) Souto(31+2), Stéfanini (28+2), Thordarsson (27+4), Buigues (18+10), Jank (11+7), Paillard(10+7), Felci (10+4), Faucher (4+5), Guillemet (1+3), Blino (0+1)

 

Les enseignements de la saison : Equipe articulée autour d'une défense solide : Godart, Pérard, Sorin, Bozon, Miton. Goudet et Souto sont les patrons du milieu. Moins de joueurs utilisés et une équipe-type quasi invariable. Groose carrence en attaque par l'absence d'un vrai buteur. Un banc très faible. Paillard s'émancipe. Faucher et Blino découvrent la division 1.

 

   

BUTEURS (29buts) : Goudet (6 buts), Souto (5), Séné (4), Rabier (4), Thordarsson (3), Miton (2), Buigues(1), Jank (1), Paillard (1), Pérard (1), Stéfanini (1)

 


Domicile : 27pts 11v, 5n , 3d  29bp/10bc
Extérieur : 9pts 1v, 7n, 11d  6bp/26bc

20è attaque (0,76 but/match), 6è défense
Les exploits de la saison :
3 points contre Sochaux et le paris S-G, match nul à Bordeaux.



REVUE DE PRESSE :
 

laval84 (2)

 

 ONZE présente l'inquiétante situation de Laval en ce début de saison 83-84

 

 

 

laval84-1

 

 

 Fin 1983 : récompense individuelle et collective pour Michel Le Milinaire et Laval (source : France football)

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by footalaligne - dans CHAMPIONNAT
commenter cet article

commentaires

Contact

Supporter du Stade Lavallois ou amateur de football, je vous invite à jouer les prolongations par vos suggetions, demandes de renseignements ou juste pour discuter...

Contactez moi en activant ce lien : CONTACT

Catégories